Thérèse d’Avila “joue pour nous le rôle de miroir grossissant“

Dieu lui fait éprouver avec une intensité extraordinaire, les réalités de la foi que nous vivons dans l’obscurité. Thérèse témoigne que ces réalités ne sont pas un leurre. Nous le découvrirons en continuant à lire ensemble le récit autobiographique de Thérèse d’Avila : Le Livre de la Vie. Nous reconnaîtrons combien l’autobiographie est le récit de “la vie de Dieu en elle“ et qu’“en vivant en nous par l’oraison, Dieu nous délivre de nous-mêmes, de notre image prise pour lui“ comme l’écrit D. Vasse, psychanalyste et jésuite. Nous écouterons Thérèse nous parler de cette oraison, “ce commerce d’amitié, seul à seul avec Celui dont nous nous savons aimés“, véritable “raccourci“ qui transporte en Dieu comme “un éclair“ et qu’elle nous invite à suivre. Nous ferons une lecture historique, structurale et spirituelle.

Jean-Paul Guihard

Tarif I 65 euros
9 mercredis I de 18h30 à 20h
18 septembre, 16 octobre, 20 novembre, 18 décembre, 15 janvier, 12 février, 18 mars, 15 avril, 27 mai